Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 10:26

Patek-Philippe-3940-or-blanc.jpgRéveillée dès potron-minet par Balagan qui attend l'ouverture de la porte - va falloir que je lui apprenne à utiliser l'ascenseur -, j'ouvre un oeil comateux à huit heures pour apprendre qu'il est déjà neuf heures...
Ç
a fait trente six ans que j'ai envie de tuer Giscard pour cette brillante idée, qui n'a jamais fait économiser un baril d'essence, mais pertube les enfants, les vaches et la blogueuse Heure-Bleue.

 

 Le matin, j'aime prendre mon temps, lire au lit, boire quelques Ricoré - va falloir que Neslé fasse un geste pour moi depuis le temps que je lui fais de la pub gratuite -, et aujourd'hui si je veux arriver avant la fin du marché, il va falloir que je me presse et je déteste ça.

 

 La France a toujours de brillantes idées, la fête de la musique, que je déteste presque autant que l'heure d'été, des orchestres qui jouent faux à tous les coins du rue, ça donne presque envie d'être sourd.

La TVA, seul vrai grand succès à l'exportation de notre administration fiscale, qui me fait payer ma baguette un oeil, je ne récupère pas cette taxe, moi, comme impôt caché, avouez que c'est du travail d'artiste !

Bon, j'arrête là, je pourrais devenir grognon...

Repost 0
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 09:23

chat-chafouinLa seule qui semble regretter Caen s'appelle Balagan, plus de jardin, un petit balcon au 5ème étage, la marche est haute pour traquer les odeurs et inspecter son jardin.

 La journée, elle se livre à son sport favori, dormir, et compense en se jetant sur la nourriture, si ça continue, je vais avoir un chat boulimique.

 

Elle conserve quelques habitudes, le matin, elle squatte la chaise de la cuisine, celle que j'ai payée 2€ dans un vide-grenier.
L'après midi ? Elle s'installe sur la table et regarde dehors.
Elle, comme nous, a perdu en panorama, même si les arbres sont en fleurs, ils n'arrivent pas à cacher les immeubles...

A l'aube, elle se réveille, il fait encore noir,  elle miaule, elle nous danse dessus et je sais qu'elle nous réclame l'ouverture de la porte de la cuisine celle qui conduisait au jardin en devenir.

 

Il faut combien de temps pour faire comprendre à une bête têtue que le matin, je DORS !!!

Repost 0
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 08:36

merveille carnavalDepuis une bonne quinzaine de jours, j'aimerais être l'héroïne d'une série télé, je voudrais être Samantha et je vous assure, je n'hésiterais pas un seul instant, à faire bouger mon nez, mon nez qui ressemble plus à celui de Cléopatre qu'à celui de Samantha !

 

Imaginez un instant le décor: Des cartons partout, de la vaisselle à (re)laver et à ranger et hop un froncement de nez, tout serait à sa place.
Il faut avouer qu'il est plus simple de sortir du cerveau d'un scénariste qu'être une ménagère de plus de cinquante ans avec un mari qui n'a pas le droit de porter des objets lourds...
Jusqu'à présent, j'ai refusé toute aide, "moi toute seule" comme dirait la Merveille, enchantée de son cadeau, il a fallu l'habiller, la poupée que j'ai montrée hier, la changer, elle s'appelle "Claire de Caillou de Lune", déjà snob cette petite.
JJF a bien joué, elle aussi...

 

Aujourd'hui, j'ai enfin accepté de l'aide.
J'ai le dos en compote, pas le temps de profiter du printemps et un PC malade qui a besoin des soins du Goût.

Repost 0
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 09:55

poupées elyaneCe matin, l'Ours amène notre courrier, j'ai un colis, c'est un envoi d'une blogueuse talentueuse, un cadeau pour la Merveille.

 

J'ouvre le colis et j'ai cinq ans, j'ai envie de jouer à la poupée, je suis confuse.
D'autant plus confuse que ma boîte de mail refuse avec obtination de fonctionner et que je ne peux pas remercier immédiatement, il faut que le PC de l'Homme soit disponible.

 

Merci Mamoun, et me voila encore muette devant mon clavier...

Repost 0
23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 09:16

Merveille va à l'école, elle y trouve un certain plaisir, elle fait des gâteaux. Hier, c'était le jour des crèpes, elle est rentrée affamée et s'est écroulée à peine la dernière bouchée avalée.

 

Elle est partie avec sa mère, vêtue d'un pull rose tout neuf.
Là Merveille, qui vient de fêter ses quatre printemps, demande à sa mère  "Tu crois que Lorenzo
 va tomber amoureux de moi ?".

 

Vous comprenez pourquoi faire entrer le contenu d'une maison dans un appartement n'a finalement pas beaucoup d'importance...paasiflore.jpg

Repost 0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 08:58

Hier, L'Homme était parti se faire piquer, c'était juste avant d'apprendre que Mini-néphro, malade, ne pourrait pas le recevoir vendredi et qu'il n'était pas possible de fixer une nouvelle date.

 

Je n'avais qu'une envie, tomber sur un carton contenant des vêtements à moi, prendre une douche, je n'aime plus les bains et me laver les cheveux, sauf que l'eau était froide malgré la position extrême du robinet.

 

L'Ours a sonné, a regardé ma chaudière et a annoncé : "Moman, le gaz est coupé", je n'ai pas été plus surprise que ça, je me souviens avoir passé un WE sans électricité, le branchement avait été fait dans un appartement qui n'était pas le nôtre...

 

Gaz de France fataliste a répondu ; "Aujourd'hui peut être ou alors demain", je me suis lavée à l'eau froide et j'ai continué à ouvrir mes cartons, dans l'après midi, je suis passée voir Merveille, elle dormait sur un canapé et je ne me lassais pas de la regarder, à son réveil, j'ai eu droit à un énorma câlin et ça, ça vaut toutes les petites maisons du monde.

 

Gaz de France a téléphoné et nous a onnoncé son passage immédiat, à entendre l'interlocutrice, on nous attendait dans le hall de l'immeuble, c'était presque vrai ! Et là, cerise sur le gâteau, on ne venait pas nous remettre le gaz mais faire une résiliation, se faire couper le gaz deux fois dans la même journée, faut oser...
Finalement, l'Homme a réussi à expliquer que non, il ne fallait pas re-résilier mais rétablir pour un nouvel abonné...

 

Repost 0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 09:03

Depuis mon arrivée dans le 9-2, j'ouvre des cartons, l'Homme subit des examens et parfois, entre deux cartons, je vais faire un tour sur le net.

 

J'ai du scanner deux fois mon PC dans la même journée, à chaque fois, des petits chevaux s'étaient glissés dans ma machine, je n'arrive plus à lire mes mails, je dois aller les lire sur le PC de l'Homme, je n'ai déjà pas beaucoup de temps si en plus, je dois écourter mes récrés...

 

J'ai toujours eu des problèmes pour aller commenter certains blogs, Oxygène et Rêver au Sud sont difficiles à commenter, d'autres comme celui de Plume et de Patriarch le deviennent.

 

Pendant ce temps là, l'Homme se bat avec l'Administration, alors qu'il a droit, quel luxe, au 100% jusqu'en 2014, il a appris ce matin au laboratoire que depuis le 2 mars, nada, heureusement qu'il a une mutuelle.

 

Alors que le printemps nous fait de l'oeil, je cartonne et l'Homme se débat avec les organismes de moins en moins sociaux.

Repost 0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 09:18

La vieille Europe part en quenouille, nos enfants ne sont pas à la fête, leur vie n'est pas facile, les trentes glorieuses ne sont plus qu'un souvenir...

 

 Mais nous, les parents de cette génération sacrifiée, sommes nous des nantis ?

 Je suis restée, jour pour jour, huit mois à Caen, avant de partir, j'ai trié, donné, jeté.

Depuis mon arrivée, j'ouvre des cartons, hier je suis tombée sur un carton de linge, j'ai ouvert et j'ai trouvé des nappes, seulement une dizaine d'années d'achat de nappes (les autres sont perdues, volées ou envolées lors de la tempête de 1999). Ai-je besoin de collectionner les nappes? La plupart ont été achetées à Tel-Aviv ou dans des vides greniers, ne suis-je pas capable de résister ?

Posons nous la bonne question: Avons nous besoin d'entasser, le linge, les livres, la vaisselle, les sacs à main, alors que depuis des mois, je sors avec le même grand sac noir offert par ma JJF ?
Sommes-nous donc des enfants gâtés ?

L'ouverture intensive de cartons donne parfois des notes saugrenues...

Repost 0
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 09:34

La première fois que j'ai déménagé pour vivre avec le Goût, toutes mes possessions, des livres et des vêtements, tenaient dans une couverture en mohair. Je vivais dans une chambre de bonne mais j'avais le sens du confort.

 

 Nous nous sommes installés dans trois petites pièces sous les toits avec, luxe suprême, deux petits balcons.
L'Ours a passé sa première année dans un hôtel classé du Marais mais le confort était spartiate. La première fois que le pédiatre est venu - oui, à cette époque lointaine, même les pédiatres venaient voir l'enfant à domicile- il nous a fait une "remise étudiant"...

 Depuis, nous n'avons pas cessé de déménager, les quinze premières années, nous avons souvent changé de rue, espérant trouver le calme.
Nous ne l'avons jamais trouvé dans ce quartier...

 

Les premiers déménagements étaient joyeux, location d'un camion, rappel des copains et hop en route pour un nouvel endroit.

Ces dernières années, c'est moins festif, les copains ont vieilli, nous aussi, il nous faut faire appel à des professionnels.
Plus de festin comme à la fin d'un Astérix, les jeunes femmes fringantes que j'ai connues gardent leurs petits-enfants et leurs maris portent des ceintures lombaires !

Le Goût ne doit pas faire d'effort, j'ouvre lentement, je constate que les assiettes sont de plus en plus lourdes...

 

Mais où sont les déménagements d'antan... 

Repost 0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 09:26

L'Homme n'est que désir et manque et la femme, enfin moi, n'est jamais satisfaite, du moins immédiatement.
Il faut dire que la Normandie a joué le grand jeu pour se faire regretter, les arbres en fleurs, mon jardin en friche a fleuri, des jacinthes en pagaille et des tulipes qui commençaient à montrer leur couleur, des violettes partout.

 Je n'aime que l'ancien et les cheminées, je suis dans un appartement moderne, immeuble construit en 2005, une isolation parfaite, des placards, une cuisine équipée, il va me falloir un certain temps pour maitriser le tableau de bord de la machine à laver, elle est censée sécher mais je n'ai pas encore trouvé la touche magique.

 

Depuis mon arrivée, j'ouvre des cartons, jamais les bons et la photo du nouveau nid n'est pas pour demain !

Le Goût fatigue vite, il faut dire que son rein a souffert, qu'il ne garde pas de séquelles -le rein, pas le Goût- et qu'il lui faudra un certain temps pour récupérer sachant qu'un petit caillou rebelle est toujours niché dans un coin de cet organe indispensable.

C'était le bulletin d'information d'Heure-Bleue en direct du 9-2, j'ai découvert la tragédie du Japon en arrivant ici...

Repost 0