Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 09:54

pied-de-porc-en-gelee.jpgC'est facile : Prendre ma journée d'hier.
Je m'étais couchée tard et j'ai été réveillé toutes les heures par des douleurs au pied.
J'ai décidé que je me les ferai râper à la rentrée.
J'aurai sans doute toujours mal mais mes pieds accepteront enfin des chaussures.
Contre l'arthrose en revanche, je n'ai pas de solution miracle...

Lire un bouquin retrouvé sur un étagère, offert ou acheté depuis trois ans.
Me plonger dans la Fronde, trouver que notre époque est bien timorée.
A l'époque de la Fronde, pas de "cellule de soutien" lorsqu'un quidam se faisait égorger au coin d'une rue pour se faire tirer sa bourse.

Trouver ma condition de femme très acceptable, on ne dépend plus d'un mari pour se nourrir.
Juste d'un banquier qui perd mon argent.
Banquier que je renfloue grâce à mes impôts.
Mon banquier ne me fait pas rêver alors qu'un beau corsaire à Saint Malo, on ne sait jamais...

Repasser deux chemises, lire un bon moment.
Je ne suis pas allée à Paris, j'en ai marre de voir défiler des quidams avec des photos d'enfants dont ils ne savent même pas que ce sont celles d'enfants syriens.
Tout ça pour défendre un peuple dont ils ne connaissent même pas l'adresse.
J'en ai marre des intox qui arrivent en rafales de tous côtés.
P
asser finalement une journée agréable en luttant contre le sommeil.
Me réveiller à nouveau toutes les heures, à cause de mes pieds.
Pas facile de vivre sans pied alors qu'il semble si confortable de vivre sans cerveau...

Repost 0
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 09:51

la-premiere-chose-qu-on-regarde.png

Après l'avoir lu quand même, oui j'ai besoin d'arguments pour en discuter avec le Goût qui a aimé un écrivain qui cite Jean Follain toutes les deux pages, faute de sensibilité poétique propre.

La trame est fine alors que le livre est court mais épais...
Le sosie de Scarlett Johansson devant un jeune garagiste
amateur de grosses poitrines.
Le tout dans un bled paumé.
Et voilà l'auteur qui tartine sur la malédiction d'être belle...
Quel couillon ! C'est sûr que les jeunes femmes n'ont qu'un souhait, être moche !

Le livre finit mal, la jeune et belle amoureuse du jeune et beau garagiste - c'est pas une malédiction d'être beau pour un homme -, se suicide.
Oui, le jeune bredin s'est trompé de prénom en faisant l'amour au sosie de Scarlett.

Je conseille à cet auteur de faire ce qu'aurait dû faire également Marc Lévy : Retourner à la pub.

Grégoire Delacourt a signé les pub d'Apple, de Séphora.
Et même "Coeur de Lion", ce fromage qui est au camenbert ce que le "Carré de vigne" est au vin.

Repost 0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 09:44

Synagogue-de-la-rue-Pavee.jpg-2.jpgSynagogue-de-la-rue-Pavee.jpgHier, j'aurais voulu emmener Merveille voir l'exposition "Orient Express" mais les manifestations "pacifiques" sur Paris nous ont incités à la prudence.
A ce propos, j'aimerais qu'un jour on m'explique comment des manifestants soutenant les Palestiniens ont pu se trouver
devant la synagogue de la rue Pavée -la seule de style Art nouveau- , et un restaurant juif de la rue des Rosiers alors que le Marais n'est pas sur la route de cette manifestation autorisée...

Bref, j'ai préféré rester dans mon coin, loin de la fureur de vivre, dans un coin où on peut se croire à la campagne.
Merveille a pu observer un papillon, on voyait même sa trompe absorber le nectar de la fleur.
Elle a cueilli et surtout mangé des mûres pas mûres, regardé les rochers mais n'a pas trouvé de lézard, elle a couru, mangé, bref une petite fille heureuse.

Manou nous a rejoints avec petit bébé, elle nous promet du bonheur la petite deuxième, elle a un regard qui ne trompe pas, elle sera beaucoup plus féroce que sa grand soeur.
Qui elle, n'est pas féroce mais observatrice.
Surtout de son grand-père...
C'était la journée parfaite d'anniversaire.

Repost 0
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 09:27

IMG_0440.jpg

Hier, je suis allée voir mes petites filles, enfin je devrais dire ma petite fille.
Numéro 2 pleurait lorsque son grand-père osait la regarder.
Elle a changé de cible.
Maintenant c'est moi qui lui fais mal aux yeux.
Il faut dire que son père, mon fils, m'obligerait presque à me désinfecter avant de la toucher.

J'ai ramené Merveille, celle qui joue de son charme avec son grand père.
Celle qui le suit comme une ombre.
Celle qui raconte ses secrets à Papy.

Sauf qu'hier soir tard, Merveille n'avait pas sommeil.
Son grand père adoré dormait du sommeil du juste, et moi, je fournissais pour une petite faim, une petite soif, une explication sur les fantômes.
La seule chose que je n'ai pas faite, c'est la ramener chez ses parents, il était trop tard...

Ce matin, le Goût est en pleine forme pour déformer la vérité, et moi j'ai l'oreiller collé dans le dos...

 

Merveille dort.

La photo date, le sommeil aussi...

Repost 0
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 09:32

passage_du_grand_cerf2.jpg

Je suis partagée entre le désir de vous raconter ma promenade dans le Marais et une réflexion sur le comportement stupide de l'homme.
Ma promenade n'avait qu'un but : Aller faire le plein de médicaments contre l'asthme.
Et chaque fois, je me pose la même question : Pourquoi ne pas trouver un vrai médicament ?
Un truc qui guérit  une bonne fois pour toutes, pas un truc qui soigne les symptômes toute la vie.
Avaler chaque matin des trucs qui font grossir, qui aident juste à moins mal respirer.
C'est plus rentable sans doute...
Quant au reste, la façon de certains d'importer un conflit qui n'est pas le leur et n'est qu'un préteste à aller "casser du juif" à Sarcelles, je n'ai pas de mot.
Il faudrait peut être mettre tous ces jeunes gens dans une salle de classe et leur donner des cours d'instruction civique.
Leur apprendre qu'ici c'est la France, ce n'est pas Israël.
Que ceux qui veulent participer au conflit n'ont qu'à partir à Gaza.
J'avoue que c'est moins confortable qu'ici et plus risqué...


Enfin... J'ai emprunté des passages, celui du Grand Cerf, ça sent l'abandon.
De petites boîtes s'installent dans les boiseries, les magasins sont fermés.
Paris devient une ville fantôme, "calme et arborée" dans certains coins à fuir, touristique dans d'autres.
Paris se meurt mais comme j'ai déjà vu Londres et Bruxelles dans le même état, je sais que Paris me refera rêver un jour.
Il faudrait juste qu'on arrête de le vendre par morceaux à des pays qui ne nous veulent pas forcément du bien.
Je sais même que certains nous veulent du mal...

    
 

Repost 0
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 09:23

En gros, elle va mourir !
La mort, même celle des objets n'existe plus, on ne l'apprivoise plus, on la cache honteusement et elle fait de plus en plus peur.

Elle va mourir !
Qui ?
Ma télé belge, achetée à Bruxelles pour occuper un grand appartement pratiquement vide.
Nous attendions un container venant d'Israël, il est arrivé en France avec quelques années de retard...
Nous l'avions achetée, sans nous préoccuper de compatibilité entre la France et la Belgique.
Nos pays sont voisins, nous pensions que notre télé était cousine avec la télé française.
Grave erreur ! Notre télé SECAM belge n'a jamais été compatible avec une télé française, pourtant SECAM elle aussi.
Elle est compatible avec le SECAM danois...
Nous avons dû souscrire un abonnement au câble pour recevoir les chaines gratuites.

Depuis quelques jours, depuis qu'il a fait chaud, très chaud, cette télé vaillante qui résiste au temps, qui est massive, qui prend de la place, que nous regardons peu, cette télé nous rajeunit, nous avons les programmes en noir et blanc.

Chaque soir, nous faisons de l'acharnement thérapeutique.
 

Allons nous la remplacer, lorsque le noir et blanc aura fait place au noir tout court ?

Repost 0
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 10:02

orient-express-expo.jpg

Il fait chaud, très chaud, pas un souffle d'air malgré le ventilateur qui ne brasse... rien.

Je n'ai pas envie de sortir.
D'ailleurs je ne suis pas sortie.
J'ai encore mal mais c'est supportable.
C'est un abcès aucollet, donc si je ne bois pas, si je ne mange pas, je peux dormir.

Je finis mon polar prévisible, américain, donc le Bien triomphe et le Mal s'attaque aux enfants qui finissent par prendre modèle sur Le Monstre.
C'est pas subtil mais efficace et c'est parfait pour les jours de grosse chaleur.

J'attends que les températures jouent à la baisse pour emmener Merveille voir l'exposition sur l'Orient Express, avant qu'elle ne parte en vacances à la montagne.

Compte tenu de mes occupations, c'est déjà pas mal d'avoir réussi à écrire.

 


Repost 0
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 09:41

Y a qu'un cheveu sur la tête à Mathieu.
Y a qu'une dent dans la mâchoire à Jean.

J'ai eu mes premières couronnes alors que j'avais à peine 39 ans.
A Tel Aviv, j'ai tout fait refaire par un dentiste jeune et beau.
J'espère qu'il n'a pas été rappelé...

Depuis quelques années, mes racines se cassent et je dois dire adieu à mes couronnes.
Je les pleure avant, pendant et après.
Avant parce que j'ai mal.
Pendant, en attendant la proposition du dentiste.
Après parce que je suis encore plus fauchée que d'habitude...

Hier, j'avais mal à la gencive.
C'est courant, après les dents, les gencives. Je crois que si Dieu me prête vite, j'aurai mal sans dents.

Bien sûr, mon dentiste est parti en vacances.
Comme il n'est pas jeune, il travaille à petite dose, cette année, il est fermé du 14 juillet au 25 Août.

J'ai quatre dentistes dans ma rue dont un au moins est encore ouvert, j'ai des antibiotiques que je n'ai pas encore pris.
 

Dentiste inconnu ou traitement habituel à votre avis ?

C'est chaque année la même chose, avant le scanner ou juste après, j'ai une rage de dents.
C'est sans  doute psychosomatique mais ça fait mal quand même.
Le Goût a perdu à rein, par solidarité, je perds mes couronnes.

Repost 0
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 09:16

pâté Hénaff


Le Goût, ce matin, pendant que je me cultive -oui, je lis sur Télérama un article sur les séries cultes- , le Goût donc, cet être exquis mais à manier avec précaution, écrit une note avec des morceaux de mauvaise foi dedans, sa marque de fabrique.

Hier donc, j'avais vu une photo de salade, avec des tomates, des haricots verts, de la salade et du Pâté Hénaff.
Je n'avais jamais goûté ce paté.
La salade me tente, il fait chaud, je montre la photo à l'Homme de ma vie.
Nous trouvons sans problème le pâté, quelques ingrédients et une salade, le reste nous l'avons.

J'avoue ! Je trouve ce paté délicieux !
C'est sans doute l'effet première fois...
Avec le temps, vous brûlez le mets que vous avez adoré.
Je me souviens de ma période "escalope aux deux Boursins".
L'Ours se considère comme un martyr aujourd'hui d'avoir avalé ça alors j'ai bien ri lorsque sa fille chérie nous a annoncé, devinez quoi ? Son père met du Boursin dans ses pâtes...

Le Goût, appelons ça de la licence poétique, a écrit dans sa note du matin que j'avais émis le voeu que le paté Hénaff soit désormais casher.

Dois-je rappeler à la lumière de mes jours que je ne mange pas casher sauf obligation de bienséance ?

 


Repost 0
16 juillet 2014 3 16 /07 /juillet /2014 08:51

frishman-beach.jpg
Une guerre c'est sale. Ça fait des morts, des blessés et de la désinformation.
Pendant que le monde raconte n'importe quoi sur Israël, des soldats français se font tuer au Mali.

Non ! Gaza n'est pas l'endroit le plus peuplé du monde, je ne sais pas d'où les médias tirent cette nouvelle lubie. La densité de la population parisienne est bien plus importante que celle de Gaza.

Me revoilà sur la Terre Promise.
L'été, mon appartement est plein. Le premier arrivé prend la chambre d'ami, les autres dorment dans le canapé. On campe, l'Ours passe sa vie à Frishman, "la plage des Français", il y retrouve ses copains de lycée.  
Oui, Tel Aviv en été est une annexe de son lycée.
C'est moins vrai aujourd'hui.

Madame de. est là. Elle n'a jamais trop chaud. Elle adore ce pays mais elle se plaint.
De la poussière, de certains cafés où la clim est trop puissante.
Madame de. est une emmerdeuse. A Paris ou ailleurs...
Elle me fera une crise de jalousie parce que plusieurs après-midi de suite, un bossu a préféré partager son gâteau avec moi plutôt qu'avec elle.

Mais la vie n'est pas toujours si simple.
L'été passe trop vite.
Je reprends mes cours d'hébreu, ce n'est pas facile car je suis dyslexique dans toutes les langues.
Je me débrouille, j'utilise l'hébreu, le français et l'anglais dans la même phrase.
J'arrive même à faire mes courses mais je ne peux pas parler philosophie.
Paris me manque souvent...

Si je soutiens ce petit pays, si je suis sioniste et resterai sioniste, c'est que je connais ce pays. Je l'ai parcouru si souvent, j'ai aimé le Neguev, Jérusalem et surtout Tel Aviv, la ville qui ne dort jamais et qui fait la fête...

J'ai vécu des événements affreux, comme cette fête de fin d'année sur la plage, un kamikaze s'est fait exploser au milieu d'enfants et de jeunes gens, le plus vieux avait vingt-huit ans.
Les mères hurlaient, j'étais contente que mon fils ne soit pas là, la violence n'est pas le fait que des Israéliens.
On pleure ses morts des deux côtés...

Repost 0