Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 10:04
Je ne donne pas souvent dans la nostalgie, le temps a tendance à embellir les souvenirs,  mais j'avoue que depuis quelques jours, je me ferais bien une cure d'Israël.

Je sais que la rue Bar Kochva est toujours à la même place, et les ficus donnent toujours de l'ombre, descendre Bograshov, se retrouver à la plage, la regarder d'un café, je ne suis pas folle, le soleil ne réchauffe pas la peau, il la brûle.

Rencontrer Caroline, qui elle aussi s'ennuie de la France, fait le même blocage avec l'hébreu que moi et prend presque aussi souvent l'avion pour retrouver Paris.

Aller rue Sheinkin, la rue branchée de Tel Aviv, m'acheter des bougies et boire une limonada bien fraîche, attendre l'appel de l'Homme pour connaître l'endroit de notre rendez-vous, déjeuner le plus souvent dans un café à Rothschild, le raccompagner à son travail et revenir à pieds.

Râler après la chaleur moite, rentrer et mettre la clim à fond, subir l'interrogatoire de ma voisine, me faire engu... par mes voisins de mon peu de progrès en Ivrit et rêver de Paris...l_arbre_yaffo.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

patriarch 19/01/2010 06:52


Eh oui !!! Difficile de s'adapter parfois !!! Au début je comprenais pas mes parents, ce n'est que vers 18 ans que j'ai compris !!!

Bonne journée


bricol-girl 19/01/2010 06:36


Chaleur, terrasses de café, contre brouillard et pluie, je n'hésite pas .


Fély 18/01/2010 22:52


Tu me donnes presque envie de chaleur alors que je déteste transpirer...


saperli 18/01/2010 22:37


j'ai entendu un reportage aujourd'hui sur Israel, oui, les températures me paraissent asez clémentes.


muse 18/01/2010 18:37


eh bien tu vas presque me donner envie d'aller siroter une limonade là-bas...qui sait un jour peut être...


dragonfly 18/01/2010 18:28



Ca me donne envie d'y aller .......



ysa 18/01/2010 18:24


Et moi alors, tu m'oublies ? tu ne veux pas me rencontrer ?
Dans quelques temps je ferai ce genre de billet, le retour se profile doucement et douloureusement, mais on a pas le choix.... sauf miracle, nous devrions rentrer en France vers fin février, pour
deux ans, après Jules peut prétendre à sa retraite, alors on reviendra.....


ciboulette100 18/01/2010 17:27


... c'est la magie de Paris. Quand on y est on a envie d'être ailleurs, mais quand on s'en éloigne, il nous devient indispensable


Hermione 18/01/2010 16:44


Je suis en train de lire Sépharade d'Eliette Abecassis. Achète le, ça te replongera un peu dans cette ville. J'étais restée un peu sur ma faim avec
ses autres livres, mais j'aime beaucoup celui-là.


karmara 18/01/2010 14:42


Le temps qui passe Tel-Aviv le souvenir…


Rêver au Sud 18/01/2010 14:40



Ton ressenti est si fort, ta description si belle et précise ... que j'ai l'impression de connaître, moi qui ne sais rien ...
Bisous chère Michèle.
Marie-Ange

Chez moi il fait un temps splendide ...



muse 18/01/2010 14:39


L'avantage de la Réunion, c'est qu'on y parle français... Je pense que c'est ça qui m'évite le blues de la métropole. (et de savoir que vous vous gelez!)


Bérangère 18/01/2010 13:59



Oh oui une limonada et puis un falafel et un café à la cardamone et pour finir  on fait un tour au Mashebir ? T'exagères !



Catherine 18/01/2010 13:32


Ca doit être la bonne période pour un petit voyage là-bas, le temps doit y être doux et plus ensoleillé qu'ici.


Elyane 18/01/2010 12:17


Tu rêves de Tel-Aviv et moi je suis moins exotique mais en ce moment je regrette amèrement la vie que j'aurais pu avoir loin de la ville dans ma maison de pierres !!! mais c'est moi-seule qui a
décidé de m'installer en ville ,alors!!!!!!un peu bousculer par le destin ;


le-gout-des-autres 18/01/2010 11:01


S'il te plaît, évite de me parler de coins où il fait 23°C en janvier, où on est obligé de mettre une petite laine le soir pour dîner à la terrasse d'Artcafé parce que la température a chu
brutalement de 40°C à 28°C et que du coup on a une sensation de fraîcheur exagérée...