Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Heure-Bleue
  • Heure-Bleue
  • : Je ne suis qu'une trace, comme le sillage d'un parfum...
  • Contact

Recherche

Archives

8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 09:39

merveille songeuse

A la voir comme ça, on lui donnerait n'importe quel Dieu sans confession.
Mais cette petite est une vraie fille, elle aime semer la zizanie.

L'Ours téléphone à son père hier soir : "Alors , tu bois du whisky en douce dans la cuisine, trois verres et des grands, pendant que Maman joue ? " .
Et d'expliquer à son père que sa fille est une espionne....

Je ne vais pas défendre le Goût, il est assez grand pour le faire.
Mais il est raisonnable le Goût.
Ou plutôt il sait qu'il aurait affaire à moi s'il consommait autant...

Quant à moi, à dix-neuf heures, je ne joue pas sur mon ordinateur.
Ce n'est pas mon heure, je n'ai pas le temps.
Lorsque la Miss n'espionne pas, c'est elle qui joue sur mon ordinateur.

Je vais peut être le dire à son père...

Repost 0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 09:24

menagere-des-annees-50.jpgNe jamais se fier à la critique mais fonctionner au feeling ou à la couverture !
On risque tout autant d'être déçu mais au moins on est seul responsable.

Il y a quelques jours, France Inter a parlé d'un petit bouquin "Mémoires d'une femme de ménage".
Il y est question d'une femme de ménage, jeune, diplomée "bac + 5".

Rien d'extraordinaire direz-vous, on trouve les mêmes derrière les caisses des supermarchés et femme de ménage, ça rapporte plus, 15€ de l'heure...

J'ai finalement reposé ce petit bouquin avec une sensation de malaise.
Faire le ménage chez quelqu'un, c'est rentrer dans son intimité.
Je le sais, j'ai eu quelques femmes de ménage lorsque je travaillais.
Il y a deux catégories: les bonnes et les mauvaises.
Et je me dois d'affirmer que les mauvaises sont, et de loin, les plus nombreuses.

Cette jeune femme, donc, est une perle.
Elle veut embellir, rendre les appartements jolis, les améliorer.
Déjà ce n'est pas son rôle, si elle a choisi de faire ce métier, c'est pour nettoyer pas pour faire décoratrice !

Ses employeurs sont caricaturés, on passe du HLM crade, ne reculons pas devant les poncifs, à l'appartement de celle qu'elle appelle "l'actrice" qui a tout bon.

Je n'ai eu qu'une envie, envoyer cette personne chez un thérapeute avant qu'elle ne tue un de ses clients parce que son papier peint ne lui plaît pas.belle_a_velo_.jpg

Repost 0
Published by heure-bleue
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 09:37

Hier, en sortant de chez le médecin, je traîne dans le quartier avec l'Homme.
Nous avons vécu très longtemps à côté de Beaubourg alors nous sommes en terrain connu.
Mais de moins en moins connu, les boutiques changent de fonction à un rythme de plus en plus rapide, les commerces de bouche se font rares et le BHV n'est plus que l'ombre de lui même.

Pourtant, il reste un magasin que j'ai toujours connu "A la poupée merveilleuse", un magasin de farces et attrapes.
Je me souviens qu'un jour avec la Tornade, nous y avons acheté des boules puantes.
Ce n'était pas pour faire une farce, non, c'était un achat nécessaire, une arme indispensable.
Il nous fallait préserver notre sommeil.

Vous vous rappelez, sans doute, que j'habitais pas loin de la Flèche d'Or.
Mes fenêtres donnaient sur une petite rue bucolique, refuge de tous les abrutis ayant abusé de tout, urinant contre la maison d'en face et braillant sous nos fenêtres.

Nous n'avons pas eu besoin d'attendre très longtemps pour envoyer nos boules puantes par la fenêtre.
Le repli rapide de nos perturbateurs a déclenché chez nous un fou rire salvateur...boules puantes

Repost 0
4 février 2013 1 04 /02 /février /2013 09:30

Je me demande, si avec le temps, les couples ne finissent pas par se ressembler.
En fait, je sais que oui.

Lorsque j'ai connu le Goût, il aurait pu jouer dans "Le distrait".
Je ne compte pas les fois où il est parti travailler avec la poubelle ou en chaussons.
La veille d'un départ aux Etats-Unis, il a jeté passeports, billets d'avion, l'American express de la boîte, dollars et "Traveller's chèques" dans la poubelle de l'immeuble...
On les a retrouvés.

Il est aussi sorti sans pantalon mais avec veste et cravate.
Ma crise de fou rire a été le regret de ma vie, ça l'a arrêté sur le palier.
J'aurais aimé voir la tête de sa mère.
Ce jour-là il allait récupérer
 notre fils chez elle.

Samedi soir, nous sommes allés déguster des crèpes chez l'Ours.
Il fait des crèpes légères et délicieuses.
Et ça se gâte.
Je suis assise, Merveille joue à mes pieds.
Elle les regarde, rit et me demande pourquoi j'ai deux chaussures différentes, une ballerine lambda d'un côté et une ballerine "habillée" de l'autre.
Pire encore, elle s'aperçoit que même mes chaussettes sont différentes, une longue et une courte...

La distraction a changé de camp.
Le Goût aurait pu jouer dans "Le distrait", je peux jouer dans "La chèvre"...

Repost 0
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 11:10

Envie de printemps, de vacances, de musées.

La seule envie que je peux satisfaire, c'est aller au Musée, je regarde les sites, et bof, bof, bof...

Je n'ai vu qu'une exposition, dans un musée que j'adore, celle consacrée à Eugéne Boudin.
Evidemment, il y a un bémol, un seul bémol.
Elle commence le 22 mars...

Je voulais aller voir Van Gogh à la Pinacothèque mais mon cher et tendre n'aime ni Van Gogh, ni la Pinacothèque.

Il me parle de promenade.
A éviter absolument ? Le coin du Bon Marché, je ne sais pas résister à leur librairie et je ne manque pas de lecture.
Lui ne sait pas résister à La Grande Epicerie...

Il déteste Saint Germain en Laye et son musée de la Préhistoire.

Ca ne va pas être facile de se mettre d'accord.Venise.jpg

Repost 0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 10:04

Il ne neige plus !
Les températures sont positives !
Il pleut et encore pas toute la journée...

On ne parle donc plus des SDF.
Un SDF n'est vendeur que par grand froid.
Il est tellement plus agréable de dormir sous la pluie et un rhume ça n'a jamais tué personne !!!

Savez vous que le SDF meurt plus l'été que l'hiver ?
Dans l'indifférence générale car on ne peut pas parler de méduses ou de coquillages impropres à la consommation et se préoccuper du malheureux qui crève dans son coin.

En tout, il y a dix millions de Français frappés par la crise du logement.
685 000 sans logement personnel, et environ 400 000 sans logement du tout.

Et si c'était vous ?
C'est si facile de dégringoler aujourd'hui.
C'est si facile de se retrouver à la rue.
Vous n'avez pas peur ?

Déjà, combien d'entre vous vont devoir faire des restrictions de chauffage.
Acheter des produits immondes faute de sous.
Voire, un jour faire la queue au resto du coeur...crise.jpg

Repost 0
30 janvier 2013 3 30 /01 /janvier /2013 09:56
Je sais, je vous ai parlé d'Anne Frank il a y seulement quelques jours mais je n'avais pas commencé à le relire.

La première fois que j'ai lu son journal, je ne connaissais pas sa maison, j'avais lu la version expurgée, la seule disponible à l'époque, celle-ci
.

journal d Anne Frank vieux
Là, pas de tension, pas de puberté, presque des vacances !
Ils sont pourtant sept à vivre reclus dans un mouchoir de poche.

Anne à la langue pointue.
Elle m'est toujours aussi sympathique.
C'est pourtant une peste qui utilise l'affection que lui porte son père pour le manipuler.

Je remarque des détails qui, en première lecture, m'avaient échappé: Leur prise de poids après trois mois d'enfermement...

Je sais aussi, je le savais déjà, que ceux qui disaient :"Nous ne savions pas" sont des menteurs.
Dès 1942, Anne sait déjà tout des camps.

Relisez le, il le mérite.
Vous avez droit à la couverture de la version intégrale pour le trouver chez votre libraire.
journal d Anne Frank
Repost 0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 09:46

Je me souviens d'une discussion avec mon amie d'enfance.
L'an 2000 ? Nous étions persuadées que la vie, si nous étions encore vivantes, n'auraient plus d'intérêt.
Notre extrême décrépitude en aurait ôté l'intérêt...

Nous sommes en 2013.
Nous sommes toutes deux vivantes.
Décrépites certes, mais pas de la même façon.
Elle a essayé de suspendre le temps, sans succès.
Les lèvres de mérou...
 à son âge... Franchement...
J'ai laissé faire la nature et, vous le savez toutes, la nature est une garce.

"Chaque âge à ses plaisirs" répètent en boucle les vieux.
Oui sans doute, les accidents de la vie permettent au Goût de ne pas faire la queue dans les musées.
J'en profite également, c'est mieux que rien...

Je suis une heureuse grand mère.
J'ai une Merveille que je peux rendre à ses parents lorsque la fatigue la rend chougneuse.
Quand il avait son âge, je ne pouvais pas rendre son père mais j'avais plus de ressort...

Quand on est enfant, une année semble durer une éternité.
Aujourd'hui, les années me semblent de plus en plus courtes...

Et vous voudriez que je sois contente ! ?
 

Repost 0
28 janvier 2013 1 28 /01 /janvier /2013 10:36

bus israélienJe  lisais "Elle" jusqu'il y a peu.
Je le lisais par fidélité à un pays, Israël, où c'était le seul hebdo que je trouvais.
Là- bas, pas de Télérama alors j'avais remplacé par le seul hebdo que je trouvais "Elle".

J'avais continué au retour parce que Télérama avait viré Alain Rémond.
Et Télérama sans Alain Rémond, c'est comme un tournedos Rossini sans foie gras.

J'avais tout supporté, les conseils de maquillage alors que je ne peux pas me maquiller.
Les "In et Out".
Le "So tendance".
Le sot tout court...
J'avais même lu, semaine après semaine, "C'est mon histoire".
"J'ai couché avec mon demi- frère et ça m'a plu".
"J'ai trompé mon mari pour le garder".

Lorsque j'ai vu samedi "Dossier spécial Florence Cassez", mon sang n'a fait qu'un tour, j'ai reposé le truc, mon histoire était finie.

Repost 0
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 10:47

Ces temps-ci, Merveille est en mode "Mamie chérie".
Ça me laisse peu de temps pour faire autre chose que m'occuper d'elle.
Entre les tours de manège, le grand-père râle, il a froid.
Merveille adore, j'ignore si elle adore le manège ou les "mourgounements" de son grand-père.
Je penche pour la seconde option...
Elle aime aussi les goûters au McDo.
Je suis désolée mais ma banlieue compte un seul salon de thé et j'en déteste le tenancier.
Puis il faut sacrifier aux coloriages et à la ferme car Merveille n'aime pas jouer seule.

J'ai aussi droit au mutisme soudain du Goût.
Il ne dit plus un mot, ignore sa femme et sa petite fille.
Il est passionné par ce que racontent les deux bécasses derrière nous.
Il adore et je confirme.
Ces deux jeunes personnes avaient bien le doux regard des boeufs.
D'ailleurs, un scanner aurait montré à coup sûr une absence de cerveau.

Je ne sais pas encore si aujourd'hui Merveille sera encore en mode "Mamie chérie"...

Repost 0